Création gratuite et simple

Créer un blog facilement

La Pensée Brute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé du livre:

 



             Un jeune homme, bourgeois des beaux quartiers, rencontre

une jeune fille militante révolutionnaire.

  Ils discutent sans fin. IIs s'aiment, mais haïssent les idées de l'autre.  

De manifestations de rues en escapades  amoureuses,

de tendres rencontres en vives disputes,

les heurts succèdent aux étreintes.

De l'amour ou de la haine, quel sentiment finira par l'emporter ?

 

 

 

 

ISBN : 978-2-904255-88-5 

 

MULLER édition

25 rue des Bas
92600 Asnières sur Seine
Téléphone: 01 46 88 09 79
Fax: 01 47 90 65 59

 

Paru en 2010, 148 pages.

contact auteur:

raoul.rouot@orange.fr

 

 

 

Dernière mise à jour de cette page: 12 mars 2011

Extrait

L'auteur

 

L'accalmie semblait avoir gagné Dorine, elle aussi.


De longues minutes encore nous restâmes assis sur nos fauteuils de toile, les yeux perdus vers la mer.

 

Une légère brise avait commencé de glisser sur la plage, tiède, venant de l'Ouest comme soufflée par le soleil déclinant.

 

Mes pensées allaient vers l'océan.


Les siennes à coup sûr vers

l'injustice de cette société…jusqu'au moment où elle n'y tint plus:


- Sors-moi de cette ville.

 

L'accalmie semblait avoir gagné Dorine, elle aussi. De longues
minutes encore nous restâmes assis sur nos fauteuils de toile, les
yeux perdus vers la mer. Une légère brise avait commencé de glisser
sur la plage, tiède, venant de l'Ouest comme soufflée par le soleil
déclinant.
Mes pensées allaient vers l'océan. Les siennes à coup sûr vers
l'injustice de cette société…jusqu'au moment où elle n'y tint plus:
- Sors-moi de cette ville.

 

L'accalmie semblait avoir gagné Dorine, elle aussi. De longues
minutes encore nous restâmes assis sur nos fauteuils de toile, les
yeux perdus vers la mer. Une légère brise avait commencé de glisser
sur la plage, tiède, venant de l'Ouest comme soufflée par le soleil
déclinant.
Mes pensées allaient vers l'océan. Les siennes à coup sûr vers
l'injustice de cette société…jusqu'au moment où elle n'y tint plus:
- Sors-moi de cette ville.

raoul.rouot